Article

Et en 2016, c'est toujours aussi chiant de faire un bilan de l'année...

Mais on l'a fait quand même, avec tout notre coeur et toute notre âme.


Samedi 31 décembre 2016

Soyons honnêtes, les collègues vous le diront, établir un bilan de l’année c’est toujours un peu l’exercice obligé qui emballe tout le monde au départ mais qui gonfle à mort au moment où il faut s’y mettre. Du coup, par la porte ou par la fenêtre, ça finit toujours par se passer un peu comme sur l’image là, un peu plus haut (ou plus bas). Ah mais j’exagère pas hein, c’est juste qu’un de nos rédacteurs a été jusqu’au bout dans son principe du « j’vais pas l’faire » et a délégué à son cousin Romain. Romain, 21 ans, est ''fan de métal'', écoute sa musique sur Youtube, n'a jamais acheté un disque ''physique'', achète des t-shirts réplica de Number of the beast ou de Nirvana et ne va voir que des festivals. Romain a tout autant sa parole que nous concernant cette année 2016 et c’était aussi moins fatigant comme ça. L’année prochaine, on se fait un bilan vidéo micro-trottoir à la sortie d’un concert !



Mais quand même, on va le faire. La déontologie, l’amour du métier, le plaisir de se dire constamment « Ah mais non ça c’était l’année passée en fait ». T’sais quoi, on va pas chipoter et on va faire une ligne du temps. Comme ça on pourra mettre du texte en plus grand dans l’article et ça donne toujours bien.

Par contre soyons fair-play. L’année 2016 (comme chaque année en fait) y a pas que des trucs bien, y a aussi son lot de trucs pourris. Alors on va les mettre avec, pour pouvoir placer en plus mon expression 2015-2016 favorite : ASCENSEUR EMOTIONNEL.


JANVIER

Ah non, rien. Il s’est rien passé en janvier.

FEVRIER

19/02 : BIEN
Stick To Your Guns fait soldout dans la grande salle du Trix ! On n’arrête ce groupe, encore moins lors de leur tournée avec Stray From The Path, Counterparts et Wolf Down en février dernier où ils réalisèrent un complet dans une salle de plus de 1000 personnes.
Clément

MARS

11/03 : PAS BIEN
Mon mauvais souvenir de cette année : Le split de Maybeshewill (leur dernier concert en Belgique le 11 mars au VK)
Cette année, beaucoup de groupes nous ont fait leurs adieux, mais le split qui m'a été le plus douloureux a été celui de Maybeshewill. Leur dernier passage en Belgique était particulièrement intense, mais sortie de la salle, je ne pensais pas au concert magique auquel je venais d'assister, j'étais juste triste en pensant à l'idée de ne plus jamais les revoir.
Manon

AVRIL

27/04 : BIEN
Mon bon souvenir de cette année : xViciousx qui sort son premier album (le 27 avril, chez Reality Records )

Ca fait extrêmement du bien quand un groupe local bosse dur et progresse comme xViciousx l'a fait. Leur persévérance a clairement payé, car 'XXIV' est un excellent album. Difficile de faire plus heavy que leur beatdown influencé métal ! Et le tout en gardant leur son et leur identité. Grand respect.
Manon


MAI

1/05 : BIEN
Après 18 mois de dur labeur, on sort enfin la nouvelle version de Shoot Me Again. Plus mieux, plus bon, plus meilleur. Ouais on dirait pas que ça met autant de temps de faire un site mais 70% du temps passé, c’était du « Mais bordel comment on fait pour aligner ce cadre-là avec celui-là ? »
Erik

06/05 : BIEN
Après deux formats longs ultra réussis, ce nouvel album de Vektor je l’attendais de pied ferme ! Au risque d’être déçu par le produit final, comme souvent dans de tels cas ? Que nenni ! Terminal Redux remporte haut la main le titre d’album de l’année pour moi. Renversant, cet album incarne tout ce que Vektor sait faire de meilleur (cet espèce de mélange savant de Death, Megadeth et Voivod couplé à une énorme touche perso) en lui dotant au passage de cette aura un peu définitive que prenne les ‘classiques instantanés’, comme on dit. Enorme album !
Ne pas avoir encore pu les voir les concerts constituerait ma déception de l’année, mais j’ai préféré mettre l’accent sur autre chose.
http://www.shootmeagain.com/chroniques/5633_vektor_terminalredux
Guillaume

JUIN

17/06 : BIEN
La sortie du nouveau Gojira
Parceque d'après moi les albums sortis depuis From Mars To Sirius n'étaient que des albums à l'intéret limité, Gojira a su imposer un album vraiment différent et audacieux quand on regarde la discographie dans son entièreté.
Laurent

JUILLET

2/7 : PAS BIEN
Alors entendons-nous bien : cette journée de festival fut probablement une de mes meilleures de l’année. Des concerts de grande qualité, dans des styles différents, donnés dans cet endroit si particulier qu’est l’Exhaus de Trèves, clairement, des événements comme ça j’en veux plus souvent. Mais sommes-nous si nombreux à partager cet avis ? Le Death Shall Rise fut en effet victime, comme bien d’autres événements de cette taille, de cette forme de désertion qui ne profite qu’aux plus grands fests, ceux qui en appellent sans cesse à leurs « fans » pour finalement donner dans la surenchère et faire monter les tarifs avec. Combien de concerts victimes de trop peu de fréquentation ? Combien de petits festivals montés par de vrais passionnés qui ont quelque chose à dire disparaissent chaque année par manque de fréquentation ? Le Death Shall Rise n’a pas rassemblé autant qu’il ne l’aurait mérité, et je pourrais en dire autant de nombre de concerts ou de festivals cette année. Se faire plaisir en allant voir les gros groupes se produisant dans des événements mainsteam c’est bien, mais soutenir les passionnées qui nous ressemblent c’est encore mieux !
http://www.shootmeagain.com/livereports/777_deathshallriseiilarevanchedudeatholdschool_treves_02-07-2016
Guillaume

AOUT + SEPTEMBRE

Deux mois de barbecues = BIEN

OCTOBRE

14/10 : PAS BIEN
Sans aucun doute, le ''concert'' donné par STEAL PANTHER (Steel Panther) le 14 octobre à l'Ancienne Belgique. Je me demande encore ce que j'ai été y faire. S'ils m'avaient amusé un an plus tôt, lorsque je les voyais pour la première fois, un an plus tard force est d'avouer que le soufflé est retombé comme un nichon gonflé avec un silicone de mauvaise qualité (histoire de prendre une comparaison à la hauteur des Californiens). A se demander comment l'AB a encore pu afficher complet ce jour-là... 

Un concert qui n'en était presque pas un et durant lequel on se sera fait royalement chier.

La conclusion de l'article consacré à ce moment parle d'elle-même:

''...le jour où ces charmantes demoiselles aux poumons de toutes les tailles arrêteront de tomber le haut lors des apparitions du combo californien, quelque chose nous dit que le taux de remplissage des salles en prendra un sacré coup. En attendant, mercredi soir Steel rimait plutôt avec Steal. Et pour le style, on repassera. ''

Comme on est sympa, on vous remontre quand même ce pourquoi tout ce beau monde est venu jusqu'à Bruxelles (allez, soyons honnête, nous y compris - mais ce sera la dernière):



Peps

NOVEMBRE

1/11 : BIEN
L’article sur le roadies paru le 1e novembre 2016. J’avais envie de voir ce qui se passe derrière la scène, avant le début d’un concert, de rencontrer toutes ces fourmis qui grouillent dans l’ombre autour d’un groupe ou d’un artiste.

Pour nourrir cet article, j’ai rencontré plusieurs roadies qui m’ont parlé avec beaucoup de sincérité et de passion de leur boulot. Cet article a aussi permis de mettre un peu de lumière sur ces hommes en noir et sur leur travail trop méconnu et pas assez valorisé.
Et ça a fait du bien !
Isa

23/11 : BIEN

Steak Number Eight

C'est toujours un exercice difficile que de sortir un concert ou un moment particulier qui aurait marqué l'année écoulée. Sans être un crû exceptionnel 2016 aura livré son lot de petites pépites, mais s'il fallait n'en sortir qu'une, ce serait l'énergie déployée par les castards de Steak Number Eight! Leur concert donné en novembre au VK était une réelle claque, un truc d'une générosité incroyable qui déménage comme jamais! Le genre de concert qu'on aimerait vivre plus souvent, mais qui, en restant exceptionnel, permet d'être savouré à sa juste valeur! 
Peps

DECEMBRE

4/12 : BIEN
Un dimanche matin, dans mon bureau, je me dis « Tiens qu’est-ce que je vais écouter ? » puis sans trop savoir pourquoi, je balance l’album des Marseillais de Landmvrks, écouté au moment de sa sortie en mai et qui m’avait plutôt ennuyé. Là, la magie du peignoir en satin opérant, je me prends la claque de l’année, une espèce de mix de tout ce que j’aime chez plein de groupes (oui je boycotte toujours le name dropping) produit à merveille avec un songwriting imparable.

6/12 : PAS BIEN
l'édition 2017 du Motocultor compromise 
Parceque ce festival à taille humaine propose une programmation très hétéroclite, le tout dans une ambiance familliale, à des tarifs abordable et avec un public très fidèle que l'on retrouve chaque année
Laurent

15/12 : PAS BIEN
Les organisateurs du Graspop Metal Meeting annoncent les têtes d'affiche de l'édition 2017: Deep Purple, Rammstein et Evanescence. Cherchez l’intrus.
Isa




Nos attentes 2017

Parce que le futur d'aujourd'hui sera le passé d'après-demain et que finalement l'année 2017 faudra quand même se la farcir.

Qu’est-ce que le nouvel album de System Of A Down nous réserve : Du réchauffé ? du grand SOAD ? Quelque chose de bancal ? De nouvelles choses à se mettre sous la dents pour accompagner les hits du groupes durant l’été ?
Clément

Autopsy ayant douché mes espoirs en annonçant seulement 3 pauvres concerts européens pour l’année prochaine, je me prends à prier pour une vraie tournée de Vektor, et un nouvel album de Converge !
Guillaume

Le concert de la tournée d'adieu de The Dillinger Escape Plan
Car The Dillinger Escape Plan fait partie de ces groupes qui vous retourne une salle, alors quand le groupe annonce une tournée d'adieu, on peut s'attendre à un chaos total
Laurent

Pareil que Laurent !
Erik


Un salaire à SMA ! Bon, ok, je sors ;-) (ndlr : oui, vaut mieux)
Des découvertes, encore et encore. J’ai notamment envie de m’intéresser aux liens entre les musiques alternatives et les tatouages, le végétarisme, le véganisme.
Isa

Et comme on dit avec un humour toujours au top et le sens de la lolerie de l'extrême :

ALLEZ... A L'ANNEE PROCHAINE !!

TU AS AIME ? PARTAGE !
Google +
Twitter
Facebook
Whatsapp
E-mail
E-mail
Google +
Twitter
Facebook
11
AUTEUR : Erik
Rescapé de la scène hardcore underground de la fin des années 90, Erik a lancé Shoot Me Again en 2004 avec Julien, un autre gamin hyperactif de l'...
Rescapé de la scène hardcore underground de la fin des années 90, Erik a lancé Shoot Me Again en 2004 avec Julien, un autre gamin hyperactif de l'époque. Ecumant à eux deux les salles les plus improbables lors du lancement de ce webzine, ils se sont rapidement entourés d'autres camarades de jeu pour renforcer l'équipe. Aujourd'hui concentr...
Rescapé de la scène hardcore underground de la fin des années 90, Erik a lancé Shoot Me Again en 2004 avec Julien, un autre gamin hyperactif de l'époque. Ecumant à eux deux les salles les plus improbables lors du lancement de ce webzine, ils se sont rapidement entourés d'autres camarades de jeu pour renforcer l'équipe. Aujourd'hui concentré sur le développement du site, il est moins présent sur le front. ...
Rescapé de la scène hardcore underground de la fin des années 90, Erik a lancé Shoot Me Again en 2004 avec Julien, un autre gamin hyperactif de l'époque. Ecumant à eux deux les salles les plus improbables lors du lancement de ce webzine, ils se sont rapidement entourés d'autres camarades de jeu pour renforcer l'équipe. Aujourd'hui concentré sur le développement du site, il est moins présent sur le front. ...
Rescapé de la scène hardcore underground de la fin des années 90, Erik a lancé Shoot Me Again en 2004 avec Julien, un autre gamin hyperactif de l'époque. Ecumant à eux deux les salles les plus improbables lors du lancement de ce webzine, ils se sont rapidement entourés d'autres camarades de jeu pour renforcer l'équipe. Aujourd'hui concentré sur le développement du site, il est moins présent sur le front. ...

► COMMENTAIRES

Tu dois être connecté pour pouvoir commenter !

Soit en deux clics via Facebook :

image

Soit via l'inscription classique (mais efficace) :

image

► A VOIR ENSUITE