Reportage

Dour festival (12 juillet au 15 juillet 2007)

Dour (Dour Festival), le 12-07-2007

Mercredi 25 juillet 2007

Festival j-1:
Arrivé sur le site du festival, la veille de celui-ci j'ai déjà pu constater des choses assez déplaisantes. Premièrement j'ai mis presque une heure et demie pour avoir mon simple bracelet bénévole pour cause de problèmes d'organisation, et j'ai fait trois guichets avant d'avoir mon bracelet zone verte (celui ci au final ne m'ayant pas servi à grand chose vous le lirez plus tard...)

On pose la tente vers 18h dans cette fameuse zone verte du camping (il fallait être inscrit sur le site et avoir reçu un mail de confirmation pour faire partie de cette fameuse zone écologique)
On constate un ami et moi qu'il y'a peu de monde dans cette même zone genre 6 ou 7 tentes plantées, et la sécu qui empèche les gens sans le bracelet spécifique de s'y installer, seulement voilà premier coup de gueule, c'est bien beau de créer un espace sensé être respectueux de la nature, encore faudrait il mieux l'entourer ou faire un relais de la sécurité chargée de surveiller celle-ci, hors vers 22h30 l'équipe de sécurité est partie, il n'a eu aucun relais, et tout le monde est venu s'y installer, la plupart étant sans ce bracelet blanc. Bilan le lundi après le festival: la zone écologique est aussi dégueulasse que le reste du camping...

Dour fest jeudi 12 juillet:
Le premier jour je n'ai pas vu grand chose, arrivé sur le site même du festival, il y a beaucoup de changement. La last arena est maintenant la première scène avec à côté d'elle le club circuit marquee, celle-ci ayant du déménager car à son emplacement habituel une piste d'athlétisme a été reconstruite L'agencement du site ayant du coup lui aussi changé, on retrouve sur la plaine un peu plus en hauteur: le dance hall et la eastpack (eastpack core stage, je comprends pas le core étant donné que des groupes de ska, de techno et autres s'y sont succédés mais soit...), et tout au fond la petite maison dans la prairie et la red frequency.

Niveau des groupes j'ai vu ce jour là:

Triggerfinger
Triggerfinger


Clique pour voir la fiche du groupe
: un bien bon groupe rock'n roll des plus plaisants, il y avait d'ailleurs pas mal de monde pour les voir.

Guitar wolf: le fameux trio japonnais très proche dans l'idée des Ramones
Ramones
Clique pour voir la fiche du groupe
, sympa mais sans grand plus, selon certaines connaissances c'était loin d'être leur meilleur show. On a quand même eu droit à quelque cascade du genre le guitariste/chanteur qui grimpe sur les baffles avec sa guitare, saute, tombe sur le dos et se relève aussitôt en continuant de jouer. J'ai aussi apprécié le côté très "fashion" du batteur qui passait son temps à se recoiffer entre les morceaux...

Wu-tang clan: et oui le groupe que j'attendais tant en ce jour, un groupe qui a fait partie de ma jeunesse, et je n'ai pas été très déçu. Dès le début on a droit à "bring da motherfucking ruckus" tiré de leur premier album, la last arena est pleine et c'est la folie niveau ambiance. Sur scène RZA, Ghostface killah sont en pleine forme, les autres étant un peu plus mous, et on notera surtout l'absence de Method man. Les morceaux s'enchaînent avec Reunited, Protect ya neck, Gravel pit, et même un morceau de l'album solo de GZA. A noter aussi leur hommage à Old dirty bastard décédé il y a environ un an. Je suis parti me coucher après ce concert, assez ravi, même si pour certains le son n'était pas terrible par endroits...

Vendredi 13 juillet 2007:

Bon là de suite je ne vais pas cacher que j'ai passé quasiment l'entièreté de mon temps à regarder les groupes sur la Eastpack core stage n'est ce pas?

Repulsion
Repulsion


Clique pour voir la fiche du groupe
, le groupe de Mons qui a remporté le tremplin de dour, ouvrait donc le "bal" sur la scène plus hardcore. Ils ont assurés un bon set, et le public qui les suit était présent en masse.

Rise and fall
Rise and fall


Clique pour voir la fiche du groupe
: toujours aussi bien à voir mais là un gros bémol, tout d'abord Bjorn qui semble n'avoir quasimement plus de voix et deuxièmement le son très mauvais pendant tout le set on n'entendait quasiment que la basse ou la grosse caisse, bref vraiment pas un de leur meilleur show pour moi.

Sounds like violence
Sounds like violence
Clique pour voir la fiche du groupe
: je suis resté pour ce groupe, que je ne connaissais pas du tout, musicalement on pourrait dire que c'était un peu dans la lignée des derniers Refused
Refused


Clique pour voir la fiche du groupe
mais le chant n'était pas très assuré...

Terror
Terror


Clique pour voir la fiche du groupe
: j'ai regardé le set en entier mais rien à faire je n'ai jamais accroché et n'accrocherai probablement jamais à ce groupe ni sur scène et encore moins en cd.

Animosity
Animosity


Clique pour voir la fiche du groupe
: Un des groupes que j'attendais le plus ce jour là, et que dire mis à part qu'ils ont un jeune batteur qui en ferait abandonner plus d'un, qu'ils sont tous d'ailleurs relativement jeunes et qu'ils balancent un death metal/hardcore efficace mais hélàs fort répétitif. Et là aussi même remarque que pour Rise and fall
Rise and fall


Clique pour voir la fiche du groupe
, le son n'était vraiment pas bon du tout, quasiment impossible d'entendre les solos du guitariste qui pourtant techniquement est loin d'être un manchot, dommage vraiment!

Converge
Converge


Clique pour voir la fiche du groupe
: j'étais en première ligne et je peux dire qu'il a fait chaud très chaud dans la eastpack durant toute leur prestation. Première fois que je voyais le groupe et j'ai pris une claque énorme, pour eux aucuns problèmes de son, le chant niquel au contraire de ce que j'avais pu voir sur video. Niveau des morceaux on a droit à un peu de tout sauf the saddest day. (snif!) A noter aussi le batteur très bon qui m'a fait rire car il passe son temps à faire des mimiques absolument incroyables ah ah.

Sick of it all
Sick of it all


Clique pour voir la fiche du groupe
: bon bah que dire d'un groupe qui a déjà fait ses marques depuis bien des années, mis à part que pour ce genre de concert, les barrières à quelques mètres de la scène, ça casse tout, impossible de pratiquer le sing along. Niveau morceaux on a eu droit à la panoplie classique mais aussi des surprises: Injustice system, Us vs Them, Scratch the surface, Step down, ...Un bon show mais surement pas le meilleur du groupe niveau ambiance.

le reste de la soirée je l'ai passé à me balader entre les scènes sans voir quoi que ce soit de particulier.

Samedi 14 juillet 2007:

Rebelotte à la tente Eastpack pour pratiquement toute la journée:

Resistance
Resistance


Clique pour voir la fiche du groupe
ouvre cette fois les hostilités, même si ce n'est pas toujours ma tasse de thé musicalement, ils pratiquent fort bien leur genre: un deathcore carré, puissant, sans fioritures aucunes, et le public répond présent alors qu'il est très tôt.

The setup
The setup


Clique pour voir la fiche du groupe
: ce groupe est sans hésiter une de mes références dans le hardcore belge actuel, premier morceau et c'était déjà l'ambiance avec l'intensité bien présente tout au long du set, tout ce que j'aime quoi. On a une fois de plus eu droit à la reprise de Vision of disorder
Vision of disorder


Clique pour voir la fiche du groupe
: Suffer et on en redemande!

Sworn enemy
Sworn enemy


Clique pour voir la fiche du groupe
: première fois que je les vois avec le nouveau line up résolumment metal, tous avec les longs cheveux maintenant eh eh, bon set, mais sans grand plus pour ma part.

Final fight: la surprise venue de Californie et en tournée avec 108
108


Clique pour voir la fiche du groupe
. Du très bon old school hardcore "moderne" avec de l'intensité, de la pèche, dommage que le public ne réponde pas présent, pas vraiment le public pour ce genre de groupe il faut dire...

108
108


Clique pour voir la fiche du groupe
: le groupe légenderaire du krishna hardcore balance la sauce, et elle prend immédiatement pour ma part, c'est intense, plein de discours intéressants, le public ne bouge pas vraiment normal c'est pas très "mosh part" on va dire mais je m'en fiche, j'ai apprécié tout le set, une révélation de plus pour ma part, ne connaissant le groupe que très peu avant de les voir. Le guitariste a terminé le set avec le visage en sang comme ci ça ne lui faisait rien du tout. L'un des groupes de ce Dour fest pour moi sans hésiter!

Length of time
Length of time


Clique pour voir la fiche du groupe
: après 10 années d'existence ils sont de retour et tout comme au Maximum hxc fest ils ont fait un bon set, avec leurs classiques tout le long évidemment: Thoughts of the enslaved, love your enemy, shame to this weakness modern world, Shorttimer, ....

Walls of jericho
Walls of jericho


Clique pour voir la fiche du groupe
: alors là je dis non, malgrés l'ambiance, ce groupe ne je peux plus, le dernier album est bon pour le commerce de roadrunner/trustkill mais surement pas bon pour mes oreilles. Le set n'étant quasiment composé que de morceaux de cet album et d'all hail the dead, je me suis presque emmerdé pendant l'intégralité de celui-ci, un groupe de plus que je ne suivrais plus du tout.

Changement d'ambiance et direction: le club circuit marquee qui accueuillait en ce samedi soir The Beatnuts: dans un chapiteau comble jusque dehors, ce duo Hip hop américain a mit le feu du début à la fin, avec deux hommages à Bob marley à signaler, une toute bonne surprise pour ma part.

Et pour bien finir la soirée direction la last arena:

Brujeria
Brujeria


Clique pour voir la fiche du groupe
: le groupe de grindcore très inspiré par la révolution Zappatiste a assuré tout son set, devant pas énormément de monde il fallait s'en douter, peu de gens à Dour viennent pour le grindcore ah ah. Sur scène ils sont tous avec le bandana sur la bouche, jusqu'à la machette pour l'un des chanteurs, ce qui a eu le don de me faire sourire. Sinon niveau membres du groupe ce jour là il y avait à la guitare Mick Harris de Napalm death
Napalm death


Clique pour voir la fiche du groupe
et à la basse/backings le chanteur/bassiste de Carcass
Carcass


Clique pour voir la fiche du groupe
excusez du peu!!!. Et en apothéose de leur set: leur version très personnelle de la macarena: hey marijuana...

Dernier groupe à se produire sur la last arena ce soir là: Dropkick Murphy's
Dropkick Murphy's


Clique pour voir la fiche du groupe
: et alors là je peux parler de déception totale, c'était mou sur scène, beaucoup de morceaux de leur dernier album qui n'a rien à voir avec les précédents...On a quand même été gratifiés d'une reprise d'AC/DC et ça il faut le souligner mais mis à part ça rien de très bon pour ma part...

Dimanche 15 juillet 2007:

Le jour du hip hop pour moi, donc je n'étonnerai personne si je dis que j'ai passé ma journée principalement à la tente dance hall:

j'y ai tout d'abord vu Bern li
Bern li
Clique pour voir la fiche du groupe
: un groupe de hip hop de Verviers, qui a offert le café aux gens devant, c'était bien aimable de leur part. Musicalement pas trop mal, les textes ne manquent pas d'humour, mais il manque quelque chose pour ma part, quelque chose qui ferait la différence.

Ensuite les Nantais de Hocus Pocus qui m'ont très agréablement surpris: du hip hop avec des textes intelligents, des instruments sur scène (batterie, guitare, basse) et évidemment les traditionnels dj et sample. Musicalement c'était hip hop, funky, jazzy et même bluesy par moments! On a même eu droit à du slam de la part du MC du groupe qui ressemblait assez à Grand corp malade de par son visage he he.

Fortune (feat Abstrakt Keal Agram): un set qui n'avait peut être rien à faire là, mais il faut savoir que dans ce groupe se trouve les membres d'Abstrakt keal Agram qui est un groupe hip hop reconnu dans la scène Hip hop Abstrakt. Musicalement rien à voir avec leur autre projet, ici il s'agissait bien d'une sorte de rock alternatif, un peu pop, mais pas dérangeant pour autant, ça ne sentait pas le commercial du tout.

James Delleck: wow ce mec a foutu le feu, membre du Klub des 7 entre autre, James Delleck sait mettre l'ambiance avec son hip hop des plus intéressants. Sur scène on a l'impression de voir une sorte de serpent/anguille en train de bouger et c'est déjà bien impressionant. Ces textes sont humoristiques et même parfois oniriques, une très bonne surprise pour ma part.

Soprano: membre des Psy4 de la rime, il a assuré un bon set, avec une mise en scène tirée du film "Saw" avant de commencer. Sinon pas ce que je préfère comme hip hop, c'est quand même tiré très fort vers le côté commercial et c'est ce qui m'a probablement le plus déplut dans son set.

Keny Arkana: déjà grand amateur sur cd, la petite marseillaise a débarqué avec un dj, mais aussi un guitariste, et a mit le feu, on a eu droit à "la rage" bien entendu en apothéose d'un set qui restera mémorable pour ma part.

Les cautionneurs: qui regroupe les membres de la caution en plus de Saphyr, et d'autres, a foutu le feu une fois de plus, même si le chapiteau était vide après la tornade Arkana, un très bon set et pour terminer on a eu droit à "Thé à la menthe" (morceau qui se trouve sur la b.o. de "Ocean's 12). J'en redemande!

Pour terminer j'ai regardé un peu Amon tobin
Amon tobin
Clique pour voir la fiche du groupe
sur la last arena, et ça ne m'a pas plut du tout, malgrés tout le bien que j'entendais de ce DJ.

A noter les plus et les moins:

+ j'ai vu pas mal de bons groupes
+ la nourriture végétarienne (couscous, rizotto, riz au curry...)

les - et il y'en a beaucoup:

Pas de confort pour les festivaliers que ce soit les toilettes, les douches ou encore les bancs et les tables qui n'étaient pas présentes sur le site...

La zone verte qui n'aura servie strictement à rien, au bout d'une soirée c'était déjà un dépotoir comme le reste du camping.

Certains festivaliers, qui sont là plus pour emmerder le monde qu'autre chose...La drogue en libre circulation sur le site et dans le camping et je ne parle pas de canabis...

L'irrespect le plus total dans le camping et même sur le site, après avoir netoyé les parkings pendant deux jours en tant que bénévole je peux vous dire que les cochons sont plus propres que les hommes...

Bilan donc très mitigé, il faudra une affiche de feu pour que je fasse les 20 ans à mon avis, et c'était ma dernière année en camping normal, l'an prochain ce sera le camping bénévoles sans hésiter si par malchance je devais camper!

TU AS AIME ? PARTAGE !
Google +
Twitter
Facebook
Whatsapp
E-mail
E-mail
Google +
Twitter
Facebook

► COMMENTAIRES

Tu dois être connecté pour pouvoir commenter !

Soit en deux clics via Facebook :

image

Soit via l'inscription classique (mais efficace) :

image

► A VOIR ENSUITE