Reportage

MINER FEST - une première édition réussie

Genk (JC Rondpunt 26), le 11-07-2014

Vendredi 18 juillet 2014

Lors du week-end du 11, 12 et 13 juillet s'est déroulée la première édition du Miner Fest. L'affiche varie du hardcore au metalcore et ne laisse personne indifférent. C'est pleine de curiosité et d'excitation que j'ai été voir ce qu'il en était : points forts, points faibles et autres remarques seront dévoilés dans cet article. Mais commençons tout d'abord par un bref live report de l'intégralité de l'événement.



VENDREDI
La journée débute avec une humeur plus que mitigée suite à l'annulation de Landscapes, Monuments
Monuments


Clique pour voir la fiche du groupe
et Napoleon
Napoleon


Clique pour voir la fiche du groupe
. Mais ça n'en reste pas moins la journée la plus hardcore de ce week-end, et ça ne peut que présager une belle journée.
Mais on commence tout d'abord avec nos locaux de Suasion
Suasion


Clique pour voir la fiche du groupe
, premier groupe sur la main stage du festival. Malgré l'heure matinale, les gens étaient au rendez-vous et ne sont pas repartis déçus. Une prestation réussie, pleine de motivation et donc un beau succès pour un groupe encore méconnu !


Hawser par Kevienpictures

On enchaine avec Intense
Intense


Clique pour voir la fiche du groupe
, Hawser
Hawser


Clique pour voir la fiche du groupe
, Ashes
Ashes


Clique pour voir la fiche du groupe
, Headshot
Headshot


Clique pour voir la fiche du groupe
, No Turning Back
No Turning Back


Clique pour voir la fiche du groupe
, Nasty
Nasty


Clique pour voir la fiche du groupe
... Du hardcore presque tout au long de la journée, mais au plaisir des festivaliers. Je vais être concise et réaliste par rapport à ce qui s'est passé pour chacun de ces groupes : l'ambiance était apocalyptiquement parfaite, aussi bien pour les têtes d'affiche que pour les petits groupes. Dès 15h pour Intense jusqu’à ce que Nasty clôture la journée (More Than Life
More Than Life
Clique pour voir la fiche du groupe
ayant annulé leur concert en dernière minute), les gens ne sont pas restés une seconde en place. A ma grande surprise, je l'admets. Les fans de metalcore étant venus en grande masse, je ne m'attendais pas à être témoin d'un tel engouement.


No Turning Back par Kevienpictures

Cela dit, n’oublions pas Moments
Moments


Clique pour voir la fiche du groupe
et Palm Reader
Palm Reader


Clique pour voir la fiche du groupe
qui ont eux aussi marqué le coup à l'occasion de ce festival.

SAMEDI
La journée du samedi est sold out, on s'attend donc à une journée renversante. Hors de question de manquer Reach The Shore
Reach The Shore


Clique pour voir la fiche du groupe
qui ouvre la main stage en ce samedi. Tout comme Suasion la veille, ce groupe de chez nous est une découverte pour pas mal de gens, et une bonne.


Reach The Shore par Kevienpictures

Après ça, mon estomac criant famine, je décide de m'offrir une pause déjeuner sans regret car, ça ne concerne que moi et mes goûts très orientés hardcore, ce ne sera qu’en début de soirée que les choses commencent à m'intéresser. Pour couper un peu mon après-midi, je décide de jeter un oeil sur la petite scène pour le set d'A Strength Within
A Strength Within
Clique pour voir la fiche du groupe
. Ils jouent bien mais malheureusement le manque de personnalité dans leur musique me fera quitter la salle au bout de 3 chansons. Le temps passe et Hundredth
Hundredth


Clique pour voir la fiche du groupe
monte sur scène. Je n'ai pas accroché à leur musique sur CD mais étant adulés par les gens qui m'entourent, je ne pouvais pas manquer cette formation américaine au succès grandissant. Résultat : déception, pas parce que le groupe est mauvais, mais parce que les musiciens ne font que balancer leur musique, sans plus. De quoi réjouir une foule conquise à la base, mais pas pour moi car la prestation manquait largement de couilles.


Being As An Ocean par Kevienpictures

Je me penche sur le sujet de Being As An Ocean
Being As An Ocean


Clique pour voir la fiche du groupe
. N’étant pourtant pas du tout convaincue en CD, la passion du chanteur face au public ne peut que me charmer. Il se passe vraiment quelque chose, de là à m'émouvoir. Du beau boulot !


Coldburn par Kevienpictures

J'attendais avec impatience World Eater et Coldburn
Coldburn


Clique pour voir la fiche du groupe
, et sans étonnement, c'était énergique et motivant, tout comme les concerts hardcore de la veille. En parlant de hardcore, on fera l'impasse sur Rise of the Northstar
Rise of the Northstar


Clique pour voir la fiche du groupe
car je ne cautionne pas des musiciens pour lesquels l'argent prime sur le plaisir de jouer.


Stick To Your Guns par Kevienpictures

Rendez-vous avec la tête d'affiche très attendue sur la main stage, c'est-à-dire avec Stick To Your Guns
Stick To Your Guns


Clique pour voir la fiche du groupe
. Dès les premières notes, la foule chante et hurle, les stage dives s'enchainent et pas une seule personne ne pourra se plaindre de la fin de cette belle soirée. Un rappel est même demandé, ce qui leur donne la chance de jouer une de leurs anciennes chansons, This Is More.

L'after party laisse place à Bizkit Park, groupe de reprises de Limp Bizkit
Limp Bizkit


Clique pour voir la fiche du groupe
, Linkin Park
Linkin Park


Clique pour voir la fiche du groupe
, Rage Against The Machine
Rage Against The Machine


Clique pour voir la fiche du groupe
et toute la vague néo-metal qui va avec. Plutôt sympathique mais autant rentrer au camping après cette journée fatigante.

DIMANCHE
C'est le dernier jour, il fait moche et la fatigue se fait sentir. Le programme de la journée me donne moins envie que précédemment mais pas question de rentrer chez soi. On débute avec Not Allowed ... Dans le genre ça ne me fait ni chaud ni froid, c'est assez fort. Je repars manger et tente de m'occuper pendant cette interminable journéee ... Je suis tellement paresseuse que j'admets ne pas faire l'effort d'aller voir les performances de certains groupes. Par exemple, j'admets ressentir un petit regret d'avoir quitté la salle pendant le concert de Zoax
Zoax


Clique pour voir la fiche du groupe
après avoir découvert ces photos assez surprenantes de "walls of hugs".


Zoax par Kevienpictures

Comme les deux jours précédents, des groupes locaux étaient présents. D'abord, Set Things Right
Set Things Right


Clique pour voir la fiche du groupe
, que j'ai trouvé insipide, inodore, incolore. On passe à présent dans la petite salle, qui est remplie et prête à vivre le rouleau-compresseur STAB
STAB


Clique pour voir la fiche du groupe
. Ca chante, ça danse ... Aucune surprise, ça envoyait carrément la sauce.


STAB par Kevienpictures

Ils laissent ensuite la place à Now, Voyager
Now, Voyager


Clique pour voir la fiche du groupe
. Le groupe a fait son boulot, c'était bien joué, plein d'engouement et le public était heureux. On enchaine avec les américains de Focused x Minds. Leur groupe étant seul à représenter le style hardcore old school, le public n'était pas trop au rendez-vous mais la prestation était efficace.

The Green River Burial
The Green River Burial


Clique pour voir la fiche du groupe
monte sur la main stage. Au bout de quelques chansons, j'ai envie de partir, mais soudainement le chanteur descend de la scène, met deux pieds de micro à terre et vient chercher les gens. Le charisme et l'audace du chanteur ont donné l'envie à tout le monde de faire partie de ce concert en chantant et dansant. Je ressors totalement charmée, quelle fougue ! On passe à la suite avec Desolated
Desolated


Clique pour voir la fiche du groupe
. Leur merchandising circulait au dos de bon nombre de festivaliers, on ne pouvait donc que s'attendre à la guerre lors de leur passage. Chose promise, chose dûe, leur hardcore lourd et violent transcendera la salle dans un énorme moshpit.
Ce que nous réserve Heart in Hand
Heart in Hand


Clique pour voir la fiche du groupe
par après n'a bien sûr rien à voir, mais c'est tout aussi réussi. Leur hardcore mélodique fonctionne plus que bien. Le public vient chercher le micro, saute et danse. Un très bon moment. Carcer City
Carcer City


Clique pour voir la fiche du groupe
a donc la tâche de garder le niveau aussi haut. Peu de gens font l'effort de voir le groupe qui se produit avant la tête d'affiche, mais il est hors de question pour moi de ne pas voir de mes propres yeux ce que nous réservent les anglais. Aucun regret car les morceaux sont puissants et surtout ... Il est impossible de ne pas ressentir la joie que nous communique le chanteur ! Ce qui est vraiment beau à voir et ne donne qu'envie de rester jusqu'au bout. Un réel lien s'est créé entre le public et le groupe, et ce n'est pas tous les jours que ça arrive.
Arrive enfin l'heure de l'entrée en scène d'Obey The Brave
Obey The Brave


Clique pour voir la fiche du groupe
. Je me suis forcée à porter de l'intérêt au nouveau groupe d'Alex Erian mais à part quelques riffs puissants pour mosher, je ne vois toujours pas ce qu'il a à offrir. Mais il semblerait que ça plaise à la foule, et c'est tant mieux. On ne fera pas de commentaires sur le fait qu'ils aient failli arrêter leur prestation car leur frontman se sentait mal à cause de l'alcool.
J'ai malheureusement quitté le festival avant Polar
Polar


Clique pour voir la fiche du groupe
, qui clôt ce week-end plein d'excellentes représentations et de découvertes.



A présent bilan sur le festival lui-même ...

POINTS FAIBLES :
L'organisation, qui nous en a fait voir de toutes les couleurs. Un gros souci de communication et en ce qui concerne leurs annonces sur Internet (horaires qui n'arrivent jamais ...) et sur le festival lui-même. Il est clair que 5 groupes qui annulent la veille du concert et/ou le jour même (référence au vendredi où Landscapes, Monument, Napoleon, No Omega et More Than Life se sont désistés), ce n'est pas évident mais on peut au moins l'annoncer et tenir les festivaliers informés des changements de line-up et d’horaires par un autre moyen que via les réseaux sociaux.
Le camping, qui se trouve à 30 minutes de marche du site et qui est ridiculement petit. Il y a des navettes mises à disposition pour rentrer mais il faut les payer un euro. Et ils veulent qu'on les masse pendant qu'ils conduisent aussi ?
Le prix de la nourriture. 4,50 pour un minuscule paquet de frites ou un hamburger. Vu que l'accès au camping est plus que compliqué, on finit par se laisser tenter et acheter de quoi grignoter. Mais à ce prix-là, on préfère filer en dehors du site du festival. Navrée.
Leur "groupe surprise". Faire planer un gros suspens sur un groupe pour finalement annoncer un groupe de reprises des stars de la période néo-métal ... C'est un peu too much et ça fait bien espérer.

POINTS FORTS :
Le line-up. Que ce soit des formations hardcore ou metalcore, on a affaire à de grands noms internationaux ou des groupes devant encore faire leurs preuves. Un beau mélange qui nous apporte plus d'une découverte.
L'endroit. Le fait qu'il n'y ait pas eu de chapiteau était parfait pour l'événement. Les deux salles, même la grande, ont permis de créer une ambiance plus intime et de rapprocher les groupes du public.
Le son ... Rien à en redire !



Mais en conclusion ...
Il s'agissait d'une première édition réussie malgré certains soucis, que ce soit en rapport avec la communication ou d'autres éléments comme la nourriture. L'organisation nous a offert un line-up varié et ambitieux qui n'a offert que du bon.
On félicite les organisateurs, qui ont bien rebondi par rapport aux annulations et qui ont vite trouvé des remplacements appropriés. On ne peut que leur jeter des fleurs pour tout leurs efforts. On ne peut qu'attendre d'eux des améliorations pour le futur !
TU AS AIME ? PARTAGE !
Google +
Twitter
Facebook
Whatsapp
E-mail
E-mail
Google +
Twitter
Facebook
AUTEUR : Manon
Ancienne organisatrice de concerts hardcore et diplômée en communication, Manon a rejoint l'équipe Shoot Me Again en 2013 afin d'apporter au webzin...
Ancienne organisatrice de concerts hardcore et diplômée en communication, Manon a rejoint l'équipe Shoot Me Again en 2013 afin d'apporter au webzine la touche de hardcore qui lui manquait. Très active dans le milieu hardcore en Belgique et ailleurs, elle est toujours au courant de tout ce qui s'y passe. Constamment en recherche de découvertes ...
Ancienne organisatrice de concerts hardcore et diplômée en communication, Manon a rejoint l'équipe Shoot Me Again en 2013 afin d'apporter au webzine la touche de hardcore qui lui manquait. Très active dans le milieu hardcore en Belgique et ailleurs, elle est toujours au courant de tout ce qui s'y passe. Constamment en recherche de découvertes et sur la route, elle est à l'affût des meilleures sorties et fait de nombreux kilomètres pour assister aux meil...
Ancienne organisatrice de concerts hardcore et diplômée en communication, Manon a rejoint l'équipe Shoot Me Again en 2013 afin d'apporter au webzine la touche de hardcore qui lui manquait. Très active dans le milieu hardcore en Belgique et ailleurs, elle est toujours au courant de tout ce qui s'y passe. Constamment en recherche de découvertes et sur la route, elle est à l'affût des meilleures sorties et fait de nombreux kilomètres pour assister aux meilleurs concerts du genre. Son seul souhait est de faire découvrir aux lecteurs le sty...
Ancienne organisatrice de concerts hardcore et diplômée en communication, Manon a rejoint l'équipe Shoot Me Again en 2013 afin d'apporter au webzine la touche de hardcore qui lui manquait. Très active dans le milieu hardcore en Belgique et ailleurs, elle est toujours au courant de tout ce qui s'y passe. Constamment en recherche de découvertes et sur la route, elle est à l'affût des meilleures sorties et fait de nombreux kilomètres pour assister aux meilleurs concerts du genre. Son seul souhait est de faire découvrir aux lecteurs le style musical qui lui remue les tripes depuis l'adolescence à travers ses articles....

► COMMENTAIRES

Tu dois être connecté pour pouvoir commenter !

Soit en deux clics via Facebook :

image

Soit via l'inscription classique (mais efficace) :

image

► A VOIR ENSUITE